Eyes to eyesMirarse a los ojosLes yeux dans les yeux

Creation 2013

Conception et choreography : Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, Film : Pierre Cottreau, Distribution : Geisha Fontaine et Sylvain Dufour, Lights : Sandie Charron, Make up : Sylvain Dufour, Translation Japanese/French : Kazumi Fuchigami. Production : Mille Plateaux Associés, Coproduction : Centre national de la danse, Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse, La Briqueterie – CDC du Val-de-Marne, Institut Français de Tokyo-Japon, Ville de Champigny-sur-Marne, With support from : DRAC Ile-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, Région Ile-de-France, Conseil général du Val-de-Marne, La Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Festival internacional de danza independiente CoCoA 2012 (Buenos Aires, Argentine), La Vitrina (Santiago, Chili), Institut Français, RAVIV – Réseau des Arts Vivants.

Les yeux dans les yeux

An old dancer goes to Japan to look for an old manuscript written by Spinoza. The philosopher is ideal for the dancers, as he elaborates a “concrete philosophy” that goes along well with dance. After numerous adventures, the dancer finds the book and experiments a series of demonstrations around the concepts that Spinoza advocates…

“Eye to eyE” is the demonstration of that adventure.

Through film, text and dance, and under Japanese influence, we assist the observations of the dancer on the country, its forms and its details, we discover the rich concepts of Spinoza’s “Treatise on the Iris” such as how to train physically your eyes out of their orbits, and we take part of the theory of the mirror neurons: neurons that activate in the brains of the one who acts and the one who observes the action…

Activate your retinas!Concepción y coreografía: Geisha Fontaine, Pierre Cottreau

Película: Pierre Cottreau

Texto: Geisha Fontaine

Interpretación : Sylvain Dufour y Geisha Fontaine

Bajo influencia japonesa y articulando la danza, el texto y el film, Geisha Fontaine y Pierre Cottreau quieren abrir los ojos sobre la mirada, cuestionar lo que hace espectáculo. Ver ¿es ser activo o pasivo? Ser espectador ¿es una manera de arriesgarse? ¿Qué construyen o reconstruyen los ojos? Idas y vueltas se operan entre lo que las palabras dan a ver, lo que los cuerpos exponen y lo que las imágenes evocan. Activen su retinas!

Coproducen: Centre national de la danse, Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse, CDC du Val-de-Marne / La Briqueterie, Ville de Champigny-sur-Marne, Institut français de Tokyo-Japon, La Chartreuse / Centre national des écritures du spectacle – Villeneuve Lez Avignon.

Con el apoyo de: Région Ile-de-France, Conseil général du Val-de-Marne.

En Argentina, Mille Plateaux Associés cuenta con el apoyo del Institut Français, de la Embajada de Francia de Buenos Aires.Conception et chorégraphie : Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, Film : Pierre Cottreau, Distribution : Geisha Fontaine et Sylvain Dufour, Lumières : Sandie Charron, Maquillage : Sylvain Dufour, Traduction japonais/français : Kazumi Fuchigami.

Passionnée de philosophie, une vieille danseuse part au Japon pour rechercher le Traité de l’iris ou Traité de l’arc-en-ciel, ouvrage introuvable en Europe écrit par Spinoza. Ce dernier est un philosophe idéal pour les danseurs, il élabore une « philosophie pratique » qui sied bien à la danse. De Nagasaki à Tokyo, après moult péripéties, la danseuse découvre le traité et s’en inspire pour expérimenter une suite de démonstrations sur le regard préconisées par Spinoza. Mais le Japon l’impressionne à plus d’un titre. Comme elle ne parle pas le Japonais et que la plupart des Japonais ne parlent que leur langue, elle s’adonne à une observation incessante du pays, de ses formes et de ses détails. Peu à peu, elle commence à faire ce qu’elle voit, illustrant sans le savoir la théorie des neurones miroirs. Une découverte des neurosciences montre en effet que les mêmes neurones s’activent chez celui qui fait une action et chez celui qui regarde cette action se faire. La danseuse s’inspire de ce qu’elle voit pour finalement faire autre chose, et s’appuie sur le traité de Spinoza pour entraîner physiquement son regard hors de son orbite. Les yeux dans les yeux est le spectacle de cette aventure.

Production : Mille Plateaux Associés, Coproduction : Centre national de la danse, Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre Chorégraphique National de Mulhouse, La Briqueterie – CDC du Val-de-Marne, Institut français de Tokyo-Japon, Ville de Champigny-sur-Marne, Avec le soutien de : DRAC Ile-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, Région Ile-de-France, Conseil général du Val-de-Marne, La Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Festival internacional de danza independiente CoCoA 2012 (Buenos Aires, Argentine), La Vitrina (Santiago, Chili), Institut français, RAVIV – Réseau des Arts Vivants.